mercredi, mars 21, 2012

Montauban, Toulouse, Timing électoral et grande manip

Comme un drôle de hasard, peu de temps avant le premier tour des élections, un événement majeur, un choc qui doit, sous son aspect psychologie des masses, pousser les hésitants (envers la terminologie et la politique de stigmatisation de Sarkozy) à se dire : il avait raison de s'en prendre de cette manière détournée à cette entité construite islam-étranger-danger… avec pour mot clé la protection, ce que propose d'ailleurs la mafia en fabriquant ou amplifiant du danger pour faire un chantage à la protection. Sarkozy n'a plus de paroles abjectes à déverser : des actes extrêmes d'un "fou" "islamiste" (vraiment?) parlent à sa place. Comme par hasard, au bon moment…
Après Montauban et Toulouse, après un faux suspens, on apprend vite (mais comment? et par qui?) que le suspect retranché dans son appartement (fort à parier qu'il sera liquidé dans les heures), âgé de 23 ans, avait séjourné en Afghanistan et au Pakistan. Les services l'ont-ils appris tout récemment? Non, ils suivent cet individu depuis assez longtemps. Ceux qui ont le savoir ont le pouvoir. Le savoir des services de renseignements français par exemple (associés à d'autres services notamment anglais) qui leur permette de multiplier les infiltrations et les provocations sur de jeunes extrémistes qu'ils manipulent pour les pousser justement à ce genre d'extrémités. Et servir leur maître qui nécessite plus que jamais de cette concordante story-telling tragique. Timing et synchronicité de ces services et des effets de leurs nombreux efforts. Chapeau!

  • Toulouse, Montauban, la grande manip
  • Libellés : , , , , , , , , ,