lundi, janvier 19, 2015

Ennemis ou alliés?


On apprenait le vendredi 9 janvier à 16h42 que l'un des deux suspects, Saïd Kouachi, avait rencontré l’ancien prédicateur d’Al Qaïda au Yémen, le Cheick Anouar Al-Awlaqui? Ah oui?... Et qui est Anwar Al-Awlaqui ? Ooh!... C'est-y pas que cet Al-Awlaqui travaillait avec le FBI et était un agent actif du gouvernement américain!

Anouar Al-Awlaqui

En septembre 2014, Judicial Watch, l'organisation américaine dédiée à la surveillance des activités du gouvernement américain, annonçait avoir obtenu plus de 900 pages de nouveaux documents au cours de son procès fédéral contre le FBI en vertu du Freedom of Information Act. Pages montrant que Al-Awlaqui communiquait régulièrement avec un agent du FBI. Dans un courriel, par exemple, datant d'octobre 2003 et adressé à un agent du FBI, Anouar Al-Awlaqui se dit «étonné» et «surpris» par la couverture médiatique à son sujet... Les sources et les preuves sont sur le site de Judicial Watch.

Autre chose, on retrouve Al-Awlaqui invité à déjeuner avec des hauts gradés du Pentagone, quelques mois après les attentats du 11 septembre 2001...

On peut lire dans l'article du Monde, Au Yémen, sur la piste des Kouachi : "Quelques minutes avant d’être tué, vendredi 9 janvier, dans l’affrontement final avec les hommes du GIGN, Chérif Kouachi, interrogé au téléphone par BFMTV alors qu’il est retranché, avec son frère, dans les locaux d’une imprimerie en Seine-et-Marne*, évoque brièvement son lien avec le Yémen. « On est les défenseurs du Prophète. On m’a envoyé, moi, Chérif Kouachi, par Al-Qaida du Yémen. Je suis parti là-bas. C’est le cheikh Al-Awlaqui qui m’a financé. » Anouar Al-Awlaqui, prédicateur américano-yéménite, était considéré comme le chef d’Al-Qaida dans la péninsule Arabique (AQPA) au Yémen lorsqu’il a été tué en septembre 2011 par un drone américain."

Donc, si les frères Kouachi ont été financés par Anouar Al-Awlaqui, ils ont été, au minimum, financés par les services américains.
C'est drôle, tous ceux qui travaillent pour les services secrets américains et les services français sont éliminés. Comme les frères Kouachi, d'utiles agents financés par les français et les américains... Peut-être, un jour, les Français finiront par comprendre que tous ces 'méchants' sont contrôlés et financés par les agences de renseignement... Peut-être, en attendant, comme le dirait un vieux briscard des services de renseignements américains habitué aux vieilles recettes du terrorisme fabriqué : "S. O. S." ("Same Old Shit"...)

* et oui, c'est comme ça maintenant, dans un bon scénario terroriste, les médias tendent les micros aux terroristes ("Parlez bien dans le micro, s'il vous plaît! merci!"...)... Où ceux qui ne sont pas aveugles s'aperçoivent que le terrorisme fabriqué et la communication médiatique sont les deux faces d'une même monnaie de singe.

Libellés : , , , , , , ,