lundi, décembre 18, 2006

Bang! Bang! Bang!

Fin d'après-midi. Nous sommes trois.
Nous pénétrons dans cette maison inhabitée.
Inspection des lieux pendant de longs moments.
Mais une inquiétude dans l'air a raison de nous : on se sent pourchassés, surveillés;
brusquement se pointent des quatres côtés de la maison des hommes qui commencent à canarder; ça tire de tous les côtés! Nous sommes tous à terre; et ça dure longtemps comme ça. Jusqu'au moment où un de mes compères, m'envoit au ras du sol l'arme qui me manquait, que j'attrape aussitôt pour liquider le dernier. Tout près. Juste derrière la fenêtre. A bout portant.
Qui étaient-ils? Qui étions-nous?...
Fin du rêve.

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

des amants pourchassés par des méchants...

décembre 18, 2006 9:36 PM  
Anonymous pierre said...

Dans le rêve, nous étions trois HOMMES pourchassés. Alors, utilisateur anonyme, peut-être une homosexualité inconsciente (que je préfère ainsi, très lointaine...). A moins que ce ne soit deux femmes qui m'accompagnaient dans leurs déguisements d'homme. D'où la fureur des officiels floués!...

Aussi : est-ce cette interprétation originale qui explique cet anonymat?...

décembre 18, 2006 10:37 PM  
Anonymous pierre said...

" On n'omettra pas ce fait favorisant l'oubli des rêves, à savoir que la plupart des hommes portent en général peu d'intérêt à leurs rêves."
Sigmund Freud - L'interprétation du rêve, OCF.P, IV, p. 75

En général...
Je m'inspecte, intérieur et extérieur (la limite est fine...) : je suis bien un homme.

décembre 18, 2006 10:41 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home