mercredi, novembre 26, 2008

Tyrannie (douce?)

Bon! Voilà les propos de Walter Lippmann (penseur et commentateur politique américain, 1889-1974) qui traduit simplement mais clairement l'époque oligarchique massive, tyrannique qui sévit dans nos chères démocraties corrompues, dans le noeud de la propagande et de la crise de la représentation. Cette propagande, sorte de machine à décerveler qui marche à plein régime, contribuant à un analphabétisme massif, un oubli de l'histoire, une inaptitude à utiliser les signes écrits. Mais ça c'est une autre histoire; et la liste est longue... :

“ Le peuple est un troupeau égaré, bien trop émotif, incapable de s'occuper de ses propres affaires, et qui doit être encadré, contrôlé et conduit par une avant-garde, une élite de décideurs éclairés. Les gens doivent être détournée vers des buts inoffensifs. Il faut les noyer, les assommer sous une masse d'informations qui ne leur laisse pas le temps de réfléchir. Il faut les persuader qu'ils sont incapables de provoquer des changements, il faut les convaincre que la révolte entraîne toujours le pire, il faut les faire voter de temps à autre, leur donner l'illusion de décider, l'illusion nécessaire ”.
Walter Lippmann

1 Comments:

Anonymous bidilove said...

tellement Moderne !

novembre 27, 2008 9:25 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home