jeudi, février 22, 2007

Vite ! au pieu !

Une. Deux. Trois... Et puis quatre binouzes... à croire qu'un brasero m'évaporait le dedans du corps!... Faut dire que je venais de travailler comme un forçat !...
Tout dans mes pensées, m'était venu la forme d'un souvenir... mais que le boucan du rade avait vite fait d'évaporer... Toute cette brochette de piverts qui biberonnaient le long du zinc, et qui dégoisaient!... J'avais p'têt la comprenette un chouïa fatiguée, mais j'pigeais que dalle de c'qu'on m'racontait. Rien... Nada de chez nada... ça glosait chez ces parigos, et comme ils avaient pas laissé leur charabia au vestaire, j'avais plus qu'à balader ma carcasse sous des cieux moins causants, pffff !...


— Bon, allez, les citrouilles ! moi j'me rentre !

Suis sorti sur l' trottoir et là : la conscience est devenue tout d'un coup plus claire. L'impression embarrasante que j'avais d'être dans un pays inconnu a été soufflée comme une fleur de pissenlit au vent, pfffuit !...

Une petite heure plus tard, dans la côte qui m' ramène chez moi, quelques mètres avant d'arriver à ma piaule, je zieute un peu partout dans la nuit, la rue est déserte d'un bout à l'autre, et pas un signe de ce patapouf de chat...
Ah! mon pote le chat ! quel drôle de zigue çui-là ! aujourd'hui ici et le lendemain, prrrt !...

5 Comments:

Anonymous Une citrouille qui r'met tt l'temps sa vie su'l métier ... said...

J' comprenais queue d' chie non plus. Punaise ! J' me suis caillé les miches en mettant l' nez dehors ! "Comme une fleur de pissenlit" ... Ah le con !!! Tu nous f' ras toujours marrer toi !
Y' avait cette sarce un peu plus loin. Oh la sarce, fallait voir l' tableau ! Elle avait la dalle. On a causé quand même, ch' ais plus d' quoi. Au final j'y ai conseillé de les planquer les siennes de miches.
Chez Beubeu, j' ai r' pensé à elle le temps de siffler une goutte de kawa avec lui. Il la connait aussi.

Allez Pierrot, bien l' bonjour au matou !

février 24, 2007 10:18 AM  
Anonymous pierre said...

mais qui est cette citrouille?...

février 27, 2007 10:01 PM  
Anonymous la cucurbitacé said...

Tu d'viens vexant !
Qui d'autre que ... la citrouille de ton pote le Concombre du Diable.
Tiens, une vidéo là :
http://www.intelligenceverte.org/CornichonSauteur.asp

"prrrt ! ..."

février 28, 2007 10:38 AM  
Anonymous Encore elle ... said...

"Echapper au désir, ou désir d'échapper ?"

février 28, 2007 10:46 AM  
Anonymous pierre said...

Bon, suis allé voir (mon pote?!!) le concombre du diable, cette espèce qui propulse ses semences à près de 50 km/h dès que l'on manipule le fruit... un peu près la vitesse du sperme lors de l'éjaculation...
Mais qui c'est cette cucurbitacé?...

février 28, 2007 11:30 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home