jeudi, décembre 06, 2007

" Servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J'adore "

" Dans la représentation démocratique, apparemment unitaire, s'opère une désunion. À travers l'élection, on choisit le représentant mais celui-ci, au moment de son investiture, prend ses distances par rapport au processus électoral pour se consacrer à la représentation exclusive d'un rôle à jouer. Le pouvoir en lui-même. C'est pourquoi on ne vote jamais véritablement pour quelqu'un mais on transfère plutôt une force minime sur un plus grand pouvoir.
La particularité de chaque voix se dilue dans l'agrégation. […] Une fois le tranfert effectué, le pouvoir acquis devient irrévocable et totalitaire. Encore qu'il semble représenter une partie, le pouvoir démocratique s'exerce sur tous sous la forme d'un pouvoir absolu. Incontestable. "
(Leonel Moura, Les Hommes-poubelles, éd. Grasset-Mollat, 2000)

Ce qui semble avoir séduit cette fois-ci certains Français et le président fraîchement élu, dont d'innombrables comportements indique qu'il a pour exemple, et modèle de domination médiatique, la petite frappe des films américains, mafieuse ou cow-boy, qui roule des épaules, et qui capte bien la lumière de cinéma.

Ce qu'il disait à sa manière à la mi-février de cette année peu avant son élection, oui, cet l'homme de main qu'ont élu les Français, dans la piscine d'un hôtel chic de la Réunion :
" Je serai un président comme Louis de Funès dans le Grand restaurant : servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J'adore. "
(Le Parisien, 7 mai 2007)
Ironie de l'histoire, l'Union pour un Mouvement Populaire dont le président porte les couleurs (jusqu'à quand?) est située à Paris au 55 rue ... La Boétie...

On ne connait pas la fin de l'histoire, mais une chose est sûre : le bourreau attend à la porte.

1 Comments:

Anonymous K. said...

http://img523.imageshack.us/img523/7826/charliehebdon781060607drj2.jpg

"Citoyens, citoyens d'ici !"

(...)

"Ou bien ... L'usage abusif de grimaces,
Chez l'homme d'état, toujours, dégénère
En mépris de soi qu'il transfère
aussitôt sur la populace ?...
C'est un mal connu dans les hautes sphères.

A moins qu'on ai peur dans la capitale,
Que, voyant enfin tes vertus de lion
Reconnues de façon légale,
Tu présentes un risque de rébellion
Face aux sodomies gouvernementales !"

Hum ...

""L'explication (...) présuppose,
Dans un organisme d'état,
Un esprit de suite, une vision ample,
et rationnelle, sur les choses,
Dont l'Histoire n'a jamais vu d'exemple.

Le mythe des conquérants surdoués,
Hélas n'est qu'un roman à l'eau de rose."


Romain Bouteille, extraits de son spectacle "Les droits des hommes courbes".

décembre 17, 2007 6:55 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home