mercredi, mars 07, 2007

" Ce n'est pas la colère qui compte, mais de se mettre en colère pour les bonnes raisons. Je lui ai dit : Vois les choses sous l'angle de Darwin. La colère sert à rendre efficace. C'est sa fonction de survie. C'est pour ça qu'elle t'es donnée. Si elle te rend inefficace, laisse-la tomber comme une pomme de terre brûlante. "

"... à quel point les rapports domestiques peuvent être explosifs, destructeurs pour ceux qui les vivent. Ces chamailleries qui te vident de ton énergie, cette désespérance quotidienne. Ces négociations pied à pied. (...). Tout le monde est insatisfait, mais, en général, on reste. (...). Le plus difficile, dans la vie, c'est de couper le cordon. Les gens sont prêts à s'adapter de dix mille manières à la conduite la plus pathologique. "

" J'étais loin de me douter à quel point j'étais moi-même docile, inhibé, soucieux de plaire jusqu'au jour où je vis Sylphid, soucieuse de déplaire; je ne me doutais pas de quelle liberté on jouit une fois qu'on affranchit son égoïsme de la peur des représailles sociales. "

" Parce que tout ce qui vit est en mouvement. Parce que la pureté est une pétrification. Parce que la pureté est un mensonge. "

" Personne ne trouve sa vie. C'est ça la vie. "


Philip Roth, J'ai épousé un communiste, gallimard 2001.

2 Comments:

Anonymous flower said...

j'aime tes chois de texte !
@ plus par mail! promis!

mars 08, 2007 9:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

Terrible de constater à quel point tes "mots choisis" font mouche pour tout un tas de contextes différents finalement.
Terrible pour ceux qui en ont conscience, pas pour les autres... formatés.
Formatés... bien que nous le soyons tous plus ou moins afin de survive en "société".
Pas simple du coup d'être parent et d'amener son petit à une certaine autonomie affectivo-intellectuelle. The greatest job of my life...

mars 09, 2007 8:08 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home